Delirium Livre 1, de Lauren Oliver, « Dans ce monde l’amour est interdit »

Delirium de Lauren Oliver

Un livre de Lauren Oliver
Édition : Le Livre de Poche Jeunesse
ISBN : 9782013239769
Note personnelle : 14 / 20

Acheter le livre sur Amazon

Synopsis :

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. À dix-huit ans, tous les jeunes sont soumis au « Protocole » et subissent une opération du cerveau : aussi, aucun risque qu’ils tombent amoureux, ne sa laissent guider par les sentiments. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena se sent prête. Sans imaginer qu’une rencontre va tout faire basculer.

Notre avis sur le roman :

« Les êtres humains sont, par nature, imprévisibles, velléitaires et malheureux. Ce n’est qu’une fois leurs instincts animaux canalisés qu’ils peuvent se montrer responsables, fiables et heureux. »
Dans un futur plus ou moins proche, les États-Unis ont isolé leurs villes du reste du monde et gardent désormais un œil sur chacun. Chaque vie est réglée à l’avance et le « protocole », une opération subie par chacun à l’âge de ses 18 ans, empêche d’éprouver des sentiments et ainsi d’être un danger pour la société. L’amour est devenu le mal suprême dont il faut se débarrasser à tout prix. Lena, l’héroïne, est convaincue par ce qu’elle a entendue depuis qu’elle est toute petite, d’autant que sa propre mère est morte de ce mal. Comme beaucoup, elle ne remet donc pas en cause cet état de fait et attend avec impatience son protocole. Pourtant, elle va découvrir qu’il y a bien plus à gagner qu’à perdre à se laisser guider par ses sentiments…
L’écriture est agréable et hormis quelques longueurs dans le premier tiers du livre, l’histoire se met en place et l’action s’accélère jusqu’à un dénouement provisoire inattendu à la fin de ce premier tome. Lauren Oliver prend le temps de faire évoluer son héroïne : pour Lena, comprendre qu’elle doit mettre en doute tout ce qui lui a été inculqué depuis toujours est relativement long. Avec l’aide de ses amis, on la voit progressivement se considérer comme une personne libre de ses choix et non comme un rouage d’une société bien huilée. Elle grandit inexorablement durant les quelques mois de ce premier livre et ses choix, lourds de conséquences, font d’elle une jeune femme plus forte et plus audacieuse. Le livre 2 nous attend avec impatience et nous réservera, espérons-le, une suite aussi réussie que le premier opus.

Commentaire (1)

  1. Pingback: Delirium livre 2, de Lauren Oliver, "Dans ce monde, la survie a un prix"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *