La reine des neiges, libérée, délivrée : magique !

La reine des neigesUn film d’animation de Chris BuckJennifer Lee
Date de sortie : 4 décembre 2013
Avec Kristen BellIdina MenzelJonathan Groff
Durée : 1h42

Synopsis :

Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Notre avis sur le film :

Huit mois après sa sortie, après l’annonce de son succès, après avoir entendu maints éloges, j’ai enfin vu La Reine des Neiges sans en connaître l’histoire ni avoir visionné la bande-annonce. D’emblée, Disney nous plonge dans un univers visuellement merveilleux, avec un traitement graphique – de la neige notamment – impeccable, des personnages très (trop ?) expressifs, parfois assez clichés mais s’inscrivant admirablement dans la logique de l’histoire. Le prologue du film nous narrant la jeunesse des deux protagonistes est particulièrement touchant car il mêle aussi bien la nature féérique de l’univers d’Arendelle et la tragédie que vont endurer les deux sœurs durant vingt ans.
Anna, qui croit avoir été rejetée par sa sœur, part à sa recherche après que celle-ci a, sans le vouloir, plongé dans un hiver éternel le joli royaume. Anna va rencontrer des personnages hauts (ou pas !) en couleurs, braver les dangers et, comme toute princesse Disney, tomber amoureuse du Prince charmant. La magie de ce film réside dans sa capacité à surprendre le spectateur tout en livrant une aventure finalement assez convenue. On sent réellement que Disney cherche par ce film à offrir des histoires plus adultes, tout en gardant la magie merveilleuse des premiers films. L’héroïne est une princesse moderne et dynamique, mais elle reste toujours une jeune fille jolie, rêveuse, naïve et amoureuse du prince charmant qui arrive immanquablement sur un beau cheval. Enfin, dernier point fort de ce film : la musique. Les différentes chansons se marient parfaitement avec les différentes scènes du film : « Je voudrais un bonhomme de neige » change incroyablement bien de ton à trois reprises et, que dire « Libérée, délivrée » ? Les chansons sont placées aux bons moments, sans jamais nuire à la fluidité du film ou au scénario. La Reine des Neiges est donc une belle réussite pour Disney qui parvient, après les magnifiques Rebelle et Raiponce, à mettre en scène une féérie tragicomique inspirée de cette histoire d’Andersen, nous arrachant le temps d’un film à la difficile réalité du quotidien. Parés pour l’évasion ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *