Mary, une petite fille presque comme les autres

MaryUn film de Marc Webb
Date de sortie : 13 septembre 2017
Avec Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan
Durée : 1h41

Synopsis :

Après le suicide de sa mère alors qu’elle n’était qu’un bébé, Mary Alder se voit confiée à son oncle, Frank. Dès son 1er jour d’école, sa maîtresse, Bonnie, découvre que l’enfant est un génie, étant capable de résoudre des problèmes de mathématique très complexes et bien trop avancés pour une enfant de 7 ans. Commence alors une bataille juridique pour la garde de l’enfant, menée par sa grand-mère maternelle. Frank, opposé à l’idée que sa nièce soit envoyée dans une école pour génies, se bat pour en conserver la garde.

Notre avis sur le film :

On retrouve ici Captain America (Chris Evans) dans un registre bien différent, celui d’un homme qui a promis à sa sœur de prendre soin de sa fille. Mais lorsque cette dernière commence à montrer des capacités impressionnantes pour une enfant de son âge, notamment en mathématiques, le dilemme intervient. Doit-il laisser Mary poursuivre sa scolarité dans une école classique et avoir une enfance normale ou doit-il lui permettre de développer très jeune ses extraordinaires capacités en l’envoyant dans une école pour surdoués ? La grand-mère maternelle, n’ayant jamais admis que le suicide de sa fille pouvait être de près ou de loin lié aux mathématiques, penche pour la seconde option et essaye d’obtenir la garde de Mary. L’originalité du scénario repose sur cette complicité père-fille alors même qu’ils ne le sont pas. Taciturne, Frank ne montre pas volontiers ses émotions même s’il sait avoir raison quant à l’avenir de la jeune fille. Cette dernière incarne parfaitement la dualité de son existence, entre la volonté d’être une petite fille comme les autres mais pas vraiment sociable, et cette envie insatiable de résoudre des problèmes plus compliqués les uns que les autres. Chacun devra trouver son équilibre mais quand la justice vient mettre son nez dans les affaires de familles, c’est rarement pour les simplifier. Un film attachant, avec un potentiel pas totalement exploité mais un scénario bien ficelé, un jeu juste pour une morale somme toute assez prosaïque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *