Godzilla, la créature salvatrice est de retour

GodzillaUn film de Gareth Edwards
Date de sortie : 14 mai 2014
Avec Aaron Taylor-JohnsonBryan CranstonKen Watanabe
Durée : 2h03

Synopsis :

Le physicien nucléaire Joseph Brody enquête sur de mystérieux phénomènes qui ont lieu au Japon, quinze ans après un incident qui a irradié la région de Tokyo et déchiré sa propre famille. Refusant de s’en tenir à la version officielle qui évoque un tremblement de terre, le scientifique revient sur les lieux du drame accompagné par son fils Ford, soldat dans la Navy. Ils découvrent que les incidents ne sont pas liés à une catastrophe naturelle, mais à des monstres réveillés par des essais nucléaires dans le Pacifique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ces créatures sont surveillées par une organisation nommée Monarch, mais elles menacent bientôt la sécurité de l’archipel d’Hawaï et la côte Ouest des États-Unis.

Notre avis sur le film :

Cette nouvelle version de Godzilla est plutôt convaincante et le film se veut comme un reboot du film japonais de 1954. Les monstres sont très réussis même si on les voit peu, rien à voir donc avec le Godzilla version T-Rex raté de Roland Emmerich. Toutefois, le scénario pâtit de nombreuses longueurs, surtout dans la première partie. Il apparait un peu comme une juxtaposition de plans où les « monstres nucléaires » dévastent des villes. Le traditionnel scénario catastrophe avec famille et enfants n’est pas très crédible et surtout, la réaction américaine est parfaitement ridicule. Les décisions les plus graves sont prises par les hauts gradés de l’armée et au final, l’US Navy cherche davantage à limiter les dégâts des bombes nucléaires qu’elle a éparpillées qu’à réellement combattre les monstres. Malgré ces incohérences, le film est plutôt agréable à suivre et les effets spéciaux sont réussis, même si la version 3D n’apporte que peu de relief. À réserver aux amateurs donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *