Archive mensuelles: mars 2018

Ça, c’est vraiment flippant

Ça, film de 2017Un film de Andy Muschietti
Date de sortie : 20 septembre 2017
Avec Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Finn Wolfhard
Durée : 2h15

Synopsis :

À Derry, dans le Maine, sept gamins ayant du mal à s’intégrer se sont regroupés au sein du « Club des Ratés ». Rejetés par leurs camarades, ils sont les cibles favorites des gros durs de l’école. Ils ont aussi en commun d’avoir éprouvé leur plus grande terreur face à un terrible prédateur métamorphe qu’ils appellent « Ça »…
Car depuis toujours, Derry est en proie à une créature qui émerge des égouts tous les 27 ans pour se nourrir des terreurs de ses victimes de choix : les enfants. Bien décidés à rester soudés, les Ratés tentent de surmonter leurs peurs pour enrayer un nouveau cycle meurtrier. Un cycle qui a commencé un jour de pluie lorsqu’un petit garçon poursuivant son bateau en papier s’est retrouvé face-à-face avec le Clown Grippe-Sou …

Notre avis sur le film :

Vraie surprise que cette nouvelle adaptation du roman à succès de Stephen King. L’angoisse du spectateur monte rapidement car, à Derry, une créature vient à nouveau de réapparaître du fin fond des égouts pour terrifier (et tuer au passage) les enfants qu’elle croise sur sa route. Et c’est le jeune Georgie, frêle garçon peu sûr de lui qui poursuit son bateau en papier le long du caniveau, qui croisera en premier Ça, cette créature à l’aspect d’un clown terrifiant. Après sa disparition, son frère, membre du Club des Losers, va tout tenter pour comprendre ce qui est arrivé à Georgie et empêcher ce clown de faire du mal à d’autres enfants. L’ambiance du film est oppressante et contrebalancée par la présence charismatique de ce groupe de « ratés » qui essaiera de surmonter ses peurs. A relever tout de même : la magnifique interprétation de Beverly qui, derrière son visage envoûtant, apporte toutes les nuances à ce superbe rôle. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Ça un film réussi, actuel, reprenant les réussites de ces dernières années, Stranger Things en tête. On attend la suite promise…

L’étudiante et Monsieur Henri, ensemble n’est-il pas mieux ?

L'étudiante et Monsieur HenriUn film de Ivan Calbérac
Date de sortie : 7 octobre 2015
Avec Claude Brasseur, Guillaume De Tonquédec, Noémie Schmidt
Durée : 1h35

Synopsis :

À cause de sa santé vacillante, Monsieur Henri ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien. Particulièrement bougon, il finit néanmoins par accepter la proposition de son fils Paul de louer une chambre à une jeune étudiante. Loin de tomber sous le charme, Henri va se servir d’elle pour créer un véritable chaos familial…

Notre avis sur le film :

Cela aurait pu être un énième film ennuyeux sur la crise du logement à Paris, la vieillesse et ses travers ou les préjugés. Il n’en est rien et Ivan Calbérac nous sert un film drôle servi par des acteurs très justes : Claude Brasseur, en vieux monsieur bourru et souhaitant rester seul suite à la disparition tragique de son épouse de longues années auparavant ; Noémie Schmidt, en fraîche provinciale un peu paumée dont l’unique désir dans la vie est de ne pas faire les marchés comme ses parents ; Guillaume de Tonquédec, en fils coincé entre un métier peu passionnant et une épouse très vieille France et adepte des traditions. Tout ce beau monde va rapidement essayer de tirer son épingle du jeu, quitte à réaliser l’inconcevable. Les dialogues sont savoureux, les scènes s’enchaînent et malgré une fin assez convenue et prévisible, on s’amuse à voir évoluer les personnages dans leurs certitudes. Grognon n’a jamais rimé avec heureux, infidèle n’a jamais rimé avec libre et loin des parents n’a jamais rimé avec adulte. Chacun va apprendre de l’autre, trouver ses propres failles et tenter de les corriger pour avancer dans la vie. Pour quelques rires, quelques moments partagés au rythme des notes de piano, quelques espérances projetant un but dans la vie… Un petit moment de rire et de douceur !