Archive mensuelles: octobre 2014

Benjamin Gates, le 3e volet se fait attendre…

Benjamin GatesNotre avis sur les deux premiers films :

Benjamin Gates est l’incarnation de l’aventurier des temps modernes, un Indiana Jones vingt ans plus tard. Comme son prédécesseur, il allie l’intelligence à la connaissance, la séduction au danger, les grandes quêtes historiques à son sens de l’honneur. Les deux premiers volets sont d’une égale valeur sur le plan scénaristique, à la fois recherchés et improbables. Les décors et la musique sont réussis et le jeu d’acteurs des principaux personnages parfait en beauté une réalisation dynamique. On attend le troisième opus avec impatience…

Ce que l’on sait du troisième film :

Alors que le deuxième volet est sorti courant 2008, on attend toujours des nouvelles fiables de la suite des aventures de Benjamin Gates. À en croire Jerry Bruckheimer, le projet serait sur les rails, et une fois de plus dirigé par le talentueux Jon Turteltaub. Les acteurs seraient également tous de la partie, à l’exception de Diane Kruger dont l’augmentation substantielle de son cachet n’aurait pas été acceptée. Les scénaristes cherchent à faire quelque chose d’inédit et, selon les premières rumeurs, il pourrait s’agir pour Benjamin et ses acolytes de trouver la célèbre cité de l’Atlantide, enfouie sous la mer, préservant en elle une mystérieuse source d’énergie. À suivre…

Les musées de Berlin, trésors d’art millénaire

Statue d'Anubis en bois

Statue d’Anubis en bois

La ville de Berlin est particulièrement riche en musées, traitant de sujets aussi variés que l’histoire, l’ethnologie ou les beaux-arts. Chacun pourra donc trouver son intérêt dans cette offre très large. Beaucoup de ces musées sont par ailleurs regroupés dans des grands centres muséologiques, en particulier dans l’île aux musées.

C’est le lieu incontournable pour visiter des musées à Berlin. L’île aux musées est classée au patrimoine mondial de l’Unesco et cinq musées prestigieux furent construits sur cette île au XIXe siècle. Parmi ces lieux d’exposition, ne manquez pas le musée de Pergame dans lequel sont notamment abrités des reconstitutions monumentales d’intérieurs de palais antiques et du Proche-Orient. L’Ancien musée concerne également l’archéologie avec la collection des antiquités et le musée de l’Egypte. Mais les Beaux-Arts sont eux aussi représentés sur l’île, notamment dans le musée Bode, qui expose des sculptures du XIXe siècle, ainsi que des œuvres d’art antique et byzantin. Enfin, l’Ancienne Galerie Nationale présente les œuvres de peintres européens du XIXe siècle.

La Porte d'Ishtar à Babylone

La Porte d’Ishtar à Babylone

Topexpos Voyages vous emmène à la découverte de ces magnifiques musées grâce à de nombreuses photos commentées qui vous donneront une idée de leur richesse et vous inciteront probablement à vous rendre à Berlin pour les visiter.

Voir les photos des musées de Berlin

Noé, l’obéissance jusqu’à la folie

Noé, afficheUn film de Darren Aronofsky
Date de sortie : 9 avril 2014
Avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Emma Watson
Durée : 2h18

Synopsis :

Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement.

Notre avis sur le film :

J’étais assez réservé avant de voir ce film, et c’est la 3D qui m’a réellement décidé à regarder cette nouvelle adaptation de l’histoire biblique de Noé mondialement connue. Darren Aronofsky nous offre un casting de choix : Russel Crowe (Gladiator), Jennifer Connelly, Anthony Hopkins et surtout Emma Watson qui tente de nous faire oublier ici la frêle et timide Hermione Granger qu’on a vu grandir des années durant dans la saga Harry Potter. On retrouve dans ce film toute l’ambiance biblique nécessaire à sa crédibilité, mais le réalisateur parvient à moderniser cette histoire archiconnue grâce à l’adjonction d’un soupçon de fantastique, d’une larme d’heroic fantasy, et d’un final riche en émotions. Déjà à l’époque, les ambitions des hommes étaient sans fin et Dieu a voulu confier à Noé la tâche difficile de sauver la diversité qu’Il avait créée tout en condamnant l’espèce qu’Il avait faite à son image. Mais la loyauté de Noé envers Dieu pourrait-elle surpasser ses propres valeurs humaines pour lesquelles il a mérité l’amour de sa femme et le respect de ses enfants ? Epique !

Un amour d’hiver, tourbillon romantique à travers le temps

Un amour d'hiverUn film de Akiva Goldsman
Date de sortie : 12 mars 2014
Avec Colin Farrell, Jessica Brown Findlay, Russell Crowe
Durée : 1h58

Synopsis :

New York, au tout début du XXème siècle. Passé maître dans l’art du cambriolage, Peter Lake n’aurait jamais cru qu’un jour son cœur lui serait ravi par la charmante Beverly Penn. Mais leur idylle est maudite : tandis que Beverly est atteinte de tuberculose, Peter a été condamné à une mort bien plus violente par son ancien mentor, le diabolique Pearly Soames. Peter tente par tous les moyens de sauver la femme qu’il aime, à travers le temps, luttant contre les forces des ténèbres – et surtout contre Pearly qui s’acharne à vouloir l’anéantir. Désormais, Peter ne peut plus compter que sur un miracle…

Notre avis sur le film :

De prime abord, l’histoire est assez surprenante. Peter Lake, cambrioleur de haut vol, tombe nez à nez, au cours de l’un de ses larcins, avec la belle Beverly. La magie opère et Peter souhaiterait plus que tout pouvoir la sauver de la maladie qui menace sa vie. Mais lui-même est poursuivi par un certain Pearly, missionné par les forces obscures de Satan. Avec une pointe de magie, cette histoire se déroule à travers les âges et la romance, même si elle est au centre du scénario, n’accapare pas l’ensemble des scènes. La réalisation est correcte, mêlant fantastique et sentiments, mais peut-être une narration moins linéaire de l’histoire aurait permis d’avoir des rebondissements plus tôt dans le film. Les acteurs jouent avec beaucoup de justesse, et on a même la surprise de voir quelques guests dans de petits rôles, comme par exemple celui du « Juge ». On passe un bon moment en se laissant porter par cette histoire, tel le cheval ailé.

Le secret de l’étoile du nord, conte enchanteur

Le secret de l'étoile du nordUn film de Nils Gaup
Date de sortie : 11 décembre 2013
Avec Vilde Zeiner, Anders Baasmo Christiansen, Stig Werner Moe
Durée : 1h22

Synopsis :

Un lointain royaume est plongé dans les ténèbres par une malédiction : voici dix ans, la fille du Roi a disparu, victime d’un obscur enchantement. La prophétie raconte que pour briser ce mauvais sort, une âme pure doit trouver et ramener l’étoile du Nord.
Pour mener à bien la quête de l’astre sacré, le destin va choisir une jeune vagabonde du nom de Sonia. Dans ce monde fantastique et hostile, parviendra-t-elle à ramener la lumière ?

Notre avis sur le film :

Un joli conte plein de magie, tourné dans les paysages enchanteurs de Norvège. Le secret de l’étoile du nord joue dans un registre assez connu, mais surprend par ses décors et ses personnages originaux. Des petits lutins à l’ours grognon, des étendues glacées au château du roi, on suit la jeune Sonia, volant, trébuchant, se laissant porter par le vent du Nord. L’apparence et le jeu des acteurs sont certes très conventionnels, ils parviennent néanmoins à nous faire croire à leur histoire. Le cinéma norvégien nous offre des effets spéciaux à la hauteur de ses moyens, mais là encore cela ne nuit nullement à l’attractivité du film. On pourrait juste regretter le manque d’audace du réalisateur qui se contente de baser la magie du film sur la beauté juvénile de son héroïne blonde. Un film a destiner donc principalement aux enfants de moins de 10 ans qui seront entraînés dans cette course contre-la-montre, sans forcément s’attarder sur les petites carences du scénario et de la réalisation.