Tout n’est pas perdu, un roman de Wendy Walker

Tout n'est pas perdu de Wendy Walker

Un livre de Wendy Walker
Édition : Sonatine
ISBN : 978-2355845154
Note personnelle : 14,5 / 20

Acheter le livre sur Amazon

Synopsis :

Alan Forrester est thérapeute dans la petite ville cossue de Fairview, Connecticut. Un jour, il reçoit en consultation une jeune fille, Jenny Kramer, qui présente des troubles inquiétants. Celle-ci a reçu un traitement post-traumatique afin d’effacer le souvenir d’une abominable agression dont elle a été victime quelques mois plus tôt. Mais si son esprit l’a oubliée, sa mémoire émotionnelle est bel et bien marquée.
Bientôt tous les acteurs de ce drame se succèdent dans le cabinet d’Alan, confiant leurs pensées les plus intimes, laissant tomber le masque, et faisant apparaître les fissures et les secrets de la ville aux apparences si tranquille…

Notre avis sur le roman :

 » Quand j’ai entendu le récit du viol de Jenny Kramer, je n’aurais pu dire dans quelle mesure il était vrai. C’était une histoire qui avait été reconstituée à partir d’indices scientifiques, de déclarations de témoins, de profils psychologiques de criminels, et des bribes de souvenirs décousus et fragmentés qui restaient à Jenny après le traitement. « 
Un thriller prenant écrit à la première personne où le psychiatre narre ses longues discussions avec ses patients, et notamment ceux ayant reçu le « médicament de l’oubli » suite à un traumatisme. Jenny, une jeune fille ayant été violée à proximité de la maison où se tenait une fête, a-t-elle vraiment tout oublié ou ses souvenirs sont-ils juste enfouis dans les méandres d’une mémoire altérée ? Expliquant avec précision certains mécanismes de la mémoire, Alan explore les limites possibles de son intervention entre recouvrance et altération des souvenirs. Le récit est assez posé et l’intensité reste de fait quasiment identique du début à la fin. L’écriture est relativement fluide même lors de l’explication parfois un peu longue des mécanismes de la mémoire et du classement des souvenirs. Le roman tourne finalement peu autour du viol de Jenny mais on comprend qu’il est le déclencheur de l’effondrement progressif de secrets et de non-dits entre de nombreux protagonistes. Trouver un (son ?) agresseur devient une finalité vitale pour l’équilibre de toutes ces histoires qui s’enchevêtrent. On passe un bon moment avec ce livre mais on aurait peut-être apprécié davantage d’intensité dans la résolution de l’histoire et celle du dernier lien qui explique beaucoup de choses. À découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *