Un repas traditionnel de Thanksgiving… en France

Thanksgiving en extérieur

Table dressée pour Thanksgiving

Thanksgiving est une fête traditionnelle américaine tombant le quatrième jeudi de novembre, dont l’origine remonte à 1621. Elle est généralement le moment privilégié pour se retrouver en famille et entre amis. En France, la fête familiale traditionnelle reste Noël, entre sapin et cadeaux, autour d’un bon repas. Aussi ai-je instauré il y a 6 ans déjà une fête des amis afin de partager un bon repas ensemble, avant les fêtes de fin d’année.

La dinde occupe la place de choix du repas de Thanksgiving et il faut dire qu’en France, trouver une belle dinde pour la fin novembre est une mission difficile. Cette année, direction la ferme pour chercher un beau spécimen d’environ 4 kilos. Une fois préparée, j’ajoute une farce maison qui cuira doucement dans la dinde sans sécher. Mais la cuisson de la dinde est avant tout une affaire de timing : pendant 150 minutes, il faut la cuire doucement (160-170°), recouverte d’un papier aluminium et l’arroser en deux ou trois fois d’un fond de volaille ; puis la découvrir et la cuire à 190° pendant encore 90 à 120 minutes, en l’arrosant de son jus toutes les demi-heures.

La dinde de Thanksgiving

La dinde et son stuffing

Tout s’organise autour de la dinde, à commencer par le stuffing, le traditionnel accompagnement qui ravira toutes les papilles une fois mélangé au jus de la volaille. Il se compose de plusieurs légumes coupés en brunoise, de pain rassis et de noix grillés à la poêle avec une noisette de beurre, de quelques fruits secs. La dinde est également servie avec sa sauce aux canneberges (airelles) qui conforte le léger accent sucré/salé du repas. La patate douce est un légume traditionnel de Thanksgiving et quoi de mieux d’une bonne purée de patates douces en accompagnement de la dinde ?

Cette année, en entrée, pas de pumpkin pie, la traditionnelle tarte à la citrouille, mais des mini-muffins salés accompagnés d’une bonne salade verte, touche appréciable de fraîcheur. L’entrée avait été précédée d’une noix de Saint-Jacques sauce au beurre citronnée et échalotes, mais aussi d’une mini-verrine saumon et pamplemousse sweety. De quoi se mettre en appétit !

Verrines saumon-pamplemousse

Des verrines saumon-pamplemousse

Enfin arrive le moment tant attendu du dessert. Et cette année, ce n’était pas un, mais deux desserts succulents qui attendaient nos convives. Même si l’appétit avait décru, la gourmandise reprit vite le dessus pour savourer une apple pie traditionnelle (et ses 300 grammes de beurre) où même la pâte était faite maison, mais aussi un cheesecake aux cranberries et framboises entières.

En résumé, un bien bon repas pour une bien belle fête, et des convives enchantés. Cette 6e édition aura tenu ses promesses, avec de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs et toujours cette même indéfectible bonne humeur.

Retrouvez toutes les photos du repas sur notre compte Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *