La vie d’Adèle, en quête de subversivité…

La vie d'AdèleUn film de Abdellatif Kechiche
Date de sortie : 9 octobre 2014
Avec Adèle Exarchopoulos, Léa Seydoux, Salim Kechiouche
Durée : 2h57

Synopsis :

Adèle a 15 ans et, pour elle comme pour ses copines, c’est une évidence, une fille, ça sort avec des garçons. Pourtant, sa vie bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune artiste aux cheveux bleus. Cette dernière lui fera découvrir le désir et lui permettra de s’affirmer en tant que femme. Face au regard des autres, Adèle grandit, se cherche, se perd, se trouve…

Notre avis sur le film :

Compte-tenu du succès retentissant du film, des bonnes critiques presse et pourquoi pas, de sa Palme d’Or, je pouvais m’attendre à un film original et engagé, parfaitement joué, à la fois très actuel et intemporel. Il n’en est rien. Adèle Exarchopoulos porte le film de bout en bout face à une Léa Seydoux dans un rôle dans lequel elle ne parvient pas à entrer complètement. Certaines scènes sonnent faux et ce n’est pas sans compter de nombreuses longueurs, impensables sur un film durant trois heures. La mise en avant des scènes, des expressions et des sentiments passe systématiquement par des gros plans et on en vient même à imaginer ce qui pourrait se trouver en dehors du champ de la caméra tant le malaise que fait naître Kechiche est grand. Mais peut-être est-ce là toute sa volonté. De même, la passion fusionnelle entre les deux jeunes femmes est filmée de manière brute, sans fard, sans limite. Seul point positif pour ce film : le jeu et le charisme à l’écran de la jeune Adèle. On la voit hésiter, s’interroger, tenter, aimer, pleurer, bref grandir tout simplement. Heureusement, car sans cette émotion qu’elle transmet, le film aurait paru encore plus long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *