The Grand Budapest Hotel, divinement kitsch et divertissant

The Grand Budapest Hotel

Affiche : The Grand Budapest Hotel

Un film de Wes Anderson
Date de sortie : 26 février 2014
Avec Ralph Fiennes, Tony Revolori, Saoirse Ronan, Mathieu Amalric
Durée : 1h40

Synopsis :

Au Grand Budapest Hotel, un célèbre hôtel européen de l’entre-deux-guerres, Gustave H, l’homme aux clés d’or va vivre une grande aventure en compagnie de son garçon d’étage Zéro Moustafa, son allié le plus fidèle. Une variation hilarante, poétique et poignante sur la Vieille Europe autour d’un crime sordide, d’un tableau volé et d’un conflit sur fond d’héritage familial.

Notre avis sur le film :

Le dernier film de Wes Anderson est une comédie d’aventures résolument kitsch et décalée qui nous transporte, au rythme d’un récit narratif à la fois débridé et bien construit, dans un hôtel ô combien singulier : le Grand Budapest Hotel. Il se dresse dans de vertigineuses montagnes et est tenu d’une main de maître par le pétillant Monsieur Gustave, qui divertit au passage quelques résidentes obsolètes. Il incarne avec une grâce infinie la vision mélancolique d’une Europe disparue, dont la douce folie et la quête d’honneur seront écrasées par la cupidité et la barbarie industrialisées. Tout dans ce film n’est que fantaisie poétique et on se laisse porter par un rythme assez soutenu où l’on croisera un grand nombre de personnages hauts en couleur telle une pâtissière pimpante (Saoirse Ronan), une femme de chambre corvéable (Léa Seydoux), un meurtrier de sang-froid (Willem Dafoe)… Le casting est l’une des forces de ce long-métrage de Wes Anderson, chacun des personnages imprimant à l’histoire sa tragicomédie au gré de détails parfois tristes, souvent burlesques, mais d’une grande intensité dramatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *