Paradise lost, de l’extase à la mort

Paradise lostUn film de Andrea Di Stefano
Date de sortie : 5 novembre 2014
Avec Benicio Del Toro, Josh Hutcherson, Claudia Traisac
Durée : 1h59

Synopsis :

Nick pense avoir trouvé son paradis en rejoignant son frère en Colombie. Un lagon turquoise, une plage d’ivoire et des vagues parfaites ; un rêve pour ce jeune surfeur canadien. Il y rencontre Maria, une magnifique Colombienne. Ils tombent follement amoureux. Tout semble parfait… jusqu’à ce que Maria le présente à son oncle : un certain Pablo Escobar.

Notre avis sur le film :

Andrea Di Stefano prend le parti de ne pas faire un biopic traditionnel mais plutôt d’axer l’intrigue autour d’un personnage satellite, Nick, qui évolue aux côtés du baron de la drogue Pablo Escobar. Au départ, ce dernier paraît charmant, à l’écoute, nouant des liens forts avec son peuple comme avec sa famille. Nick, plus amoureux de la belle Maria que méfiant à l’égard de son oncle, va vivre une véritable descente aux enfers : il découvrira un homme impitoyable où seul l’équilibre entre ses affaires et sa famille compte. Pablo Escobar, bien entouré par ses milices mais également par les forces de police qu’il soudoie, résout chaque problème de la même manière. Certaines scènes du film sont violentes, insoutenables, mais malgré tout montrées avec beaucoup de retenue. Di Stefano montre l’horreur sans scène sanglante inutilement spectaculaire. Nick, jeune canadien fraîchement débarqué en Colombie, pensait trouver un bonheur total ; à la place, il découvrira l’enfer de la peur, quand la vie ne tient plus qu’à un fil, tout juste tenu par un chef d’une féroce barbarie que nul ne saurait arrêter. Benicio Del Toro était taillé pour ce rôle de parrain de la drogue qu’il interprète à la perfection. Josh Hutcherson lui donne la réplique sans fausse note. Le tout, dans une ambiance dont l’intensité monte crescendo tout au long des deux heures du film. Angoissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *