New York melody, une chanson peut-elle vous sauver la vie ?

New York MelodyUn film de John Carney
Date de sortie : 30 juillet 2014
Avec Keira KnightleyMark RuffaloJames Corden
Durée : 1h44

Synopsis :

Gretta vient de débarquer à New York avec son petit ami pour vivre de leur passion commune : la musique. Mais, aveuglé par sa gloire naissante, celui-ci va la plaquer pour une carrière en solo et… une idylle avec l’attachée de presse. Sur le point de retourner à Londres, Gretta accepte néanmoins de passer une dernière soirée à New York avec son meilleur ami. Il l’emmène dans un pub et la pousse sur scène, la forçant à interpréter l’une de ses chansons. Dans la salle, un producteur, soigne les affres de sa gloire passée avec une bouteille de scotch. Lorsqu’il entend cette voix venue d’ailleurs, il voit en cette jeune femme timide la renaissance qu’il attendait…

Notre avis sur le film :

Autant le dire tout de suite, New York Melody est le genre de film dont on a envie qu’il ne se termine jamais. Dès les premières images, on est totalement envoûté par le duo Keira Knightley / Mark Ruffalo qui, malgré leurs problèmes respectifs, ont une envie irrépressible de rebondir et de trouver un nouveau sens à leur vie. Poussée par son meilleur ami, Gretta investit la scène, mi-ombre mi-lumière, et chante une douce mélopée qui passe pour la plupart comme une musique de fond assez agréable. Pourtant, au bar, un homme à moitié ivre, mal rasé, limite SDF, va poser son verre pour littéralement « boire » cette musique, cette voix, et y trouver les arrangements manquants pour en faire un succès… John Carney nous emmène dans un New York actuel, accueillant et rempli de gens si différents mais qui s’assemblent si bien. La relation qu’entretient Dan avec sa fille Violet est juste, jamais dans l’excès. La musique adoucit les mœurs dit-on, ici elle rapproche, elle rend heureux. On suit ce film comme une ballade et ses protagonistes déambulent dans une parfaite harmonie de couleurs, de sons et de sentiments. On en ressort enjoué et le sourire aux lèvres, prêt à prendre notre billet d’avion pour New York. Entraînant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *