Les Minions, Kevin, Stuart et Bob : Bananaaaa !

Les Minions, Stuart, Kévin et BobUn film de Pierre Coffin et Kyle Balda
Date de sortie : 8 juillet 2015
Avec les voix de Sandra Bullock, Jon Hamm, Michael Keaton
Durée : 1h31

Synopsis :

Les Minions, adorables créatures jaunes, ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjects les uns que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. Mais l’un d’eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l’adolescent rebelle et de l’adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d’un nouveau patron malfaisant pour guider les siens.

Notre avis sur le film :

Découverts en 2010 dans Moi, Moche et Méchant, Les Minions sont l’un des incontestables blockbusters de 2015. Ils sont partout dans les publicités, ils nouent des partenariats avec les grandes enseignes comme McDonald’s, ils sont à proprement parler omniprésents. Et pour cause. Le film qui leur est consacré est à la hauteur de leur popularité. Dans ce spin-off qui se déroule avec leur rencontre avec Gru, les Minions recherchent avec ardeur le plus grand méchant qu’ils pourront servir sans relâche. Mais la tâche s’avère difficile et le moral des Minions est au plus bas. C’est à ce moment que Kévin, aidé de Stuart et du petit Bob, vont partir à la découverte du monde pour rechercher le méchant qu’ils attendent tous. Prétexte à de nombreux gags et à de nombreux clins d’oeil, le périple de notre trois compères est d’autant plus intéressant que le scénario est vraiment abouti. Adorables et volontaires, ils n’en sont pas moins parfois un peu naïfs et se laissent emporter par leur fougue, tels des enfants. Leur langage mixe l’anglais, le français, l’espagnol pour produire un dialecte bien particulier et terriblement drôle.
La qualité visuelle du film est impressionnante, avec une mention spéciale pour les reconstitutions des villes de New York et Londres. La bande originale du film accompagne elle aussi parfaitement l’ambiance de l’Angleterre de 1968 avec des musiques de l’époque parmi lesquelles Happy Together du groupe The Turtles ou encore You Really Got Me de The Kinks. Bref, un enchantement à tous points de vue pour ce film d’animation que l’on reverra avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *