Garder le sourire, au-delà de la maladie

Garder le sourire, Kiss & cryUn film de Sean Cisterna
Date de sortie : 31 août 2017
Avec Luke Bilyk, Sarah Fisher, Sergio Di Zio
Durée : 1h35

Synopsis :

Carley Allison, 17 ans, est une patineuse hors pair et une chanteuse en devenir lorsqu’elle apprend être atteinte d’une très rare tumeur cancéreuse sur la trachée. Dotée d’une incroyable joie de vivre, Carley commence alors un dur combat contre la maladie, entourée de sa famille et de son petit ami.

Notre avis sur le film :

Kiss and cry de son titre original est basé sur l’histoire vraie de Carley Allison, une jeune patineuse prometteuse de 17 ans. Alors que tout sourit à la jeune fille, on va lui diagnostiquer un cancer très rare de la trachée. Ni la souffrance, ni le respirateur artificiel, ni les séances de chimiothérapie, ni les perspectives pessimistes des pronostics ne vont entamer durablement son moral et sa confiance en la vie. Elle va choisir de profiter des moments de bonheur qui lui sont offerts malgré tout, l’amour et l’amitié, la joie de chanter l’hymne national à l’ouverture d’un match de hockey, une vie presque normale malgré la maladie. Une leçon de courage, une leçon sur l’envie de se battre, une leçon sur le choix, celui de toujours voir le verre à moitié plein. Cette irrépressible force d’avancer et d’aimer est incarnée dans un film d’une absolue justesse par Sarah Fisher, l’amie de Carley Allison dans la vie. Un hommage à cette forte jeune fille qui n’a jamais baissé les bras et un titre très juste, référence au banc où les athlètes attendent la note des juges. Une belle ode à la relativité des choses et à ce besoin urgent de profiter de ce que nous avons. Carpe diem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *