Chair de poule, le film qui fait peur aux petits et grands

Chair de poule le filmUn film de Rob Letterman
Date de sortie : 10 février 2016
Avec Jack Black, Dylan Minnette, Odeya Rush
Durée : 1h44

Synopsis :

Zach Cooper vient d’emménager dans une petite ville, et il a bien du mal à se faire à sa nouvelle vie… jusqu’à ce qu’il rencontre sa très jolie voisine, Hannah, et se fasse un nouveau pote, Champ. Zach découvre rapidement que la famille d’Hannah est spéciale : l’énigmatique père de la jeune fille n’est autre que R.L. Stine, le célébrissime auteur des bestsellers horrifiques Chair de poule. Plus bizarre encore, les monstres que l’écrivain met en scène dans ses romans existent bel et bien. Stine les garde prisonniers à l’intérieur de ses manuscrits. Mais lorsque les créatures se retrouvent libérées par erreur, Zach, Hannah, Champ et Stine sont les seuls à pouvoir sauver la ville…

Notre avis sur le film :

Le film commence avec l’arrivée de Zach et sa mère dans une petite ville perdue au milieu de nulle part. L’intrigue va mettre environ une vingtaine de minutes à se mettre en place : Zach va faire la connaissance de sa jolie voisine qui n’est autre que la fille de R.L. Stine, le père des monstres des romans d’épouvante Chair de poule. Incarné par Jack Black, R.L. Stine fait tout pour éloigner Zach d’Hannah et de sa maison. Mais peine perdue, ce qui devait arriver va se produire. Malgré de beaux effets spéciaux, le film reste très sage et pourrait convenir – presque – aux plus petits, tant la notion de peur est édulcorée, justement pour en faire un film tout public. Malgré certaines incohérences, les inconditionnels des romans retrouveront avec plaisir les différents personnages des romans de Stine, de l’abominable homme des neiges aux pantins, des nains de jardin aux plantes carnivore… On apercevra même à la fin du film R.L. Stine – le vrai – en chair et en os dans le rôle d’un professeur de théâtre. Peur, comédie, romance, course-poursuite, monstres à gogo, tout est réuni pour passer un moment de douce frayeur, bercés par nos peurs enfantines enfouies, si bien écrites par l’un des maîtres de l’épouvante pour la jeunesse, l’homme aux 400 millions de livres vendus, R.L. Stine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *