Ant-man, même les plus petits peuvent devenir de grands héros

Ant-man, l'afficheUn film de Peyton Reed
Date de sortie : 14 juillet 2015
Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Corey Stoll
Durée : 1h57

Synopsis :

Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace. Cette mission sera aussi l’occasion de montrer à sa fille qu’il peut être le héros qu’elle voit en lui…

Notre avis sur le film :

Autant le dire d’emblée, Ant-man est une véritable réussite, tant par son scénario, par la maîtrise des effets spéciaux que par la qualité de l’interprétation. Tout débute par une incursion intimiste dans la vie de Scott Lang, cambrioleur très doué tout juste sorti de prison. On le sent tiraillé entre son envie de s’en sortir pour jouer à nouveau son rôle de père, et par ses vieux démons permettant un peu d’argent facile. Il va finalement trouver la rédemption auprès du scientifique Hank Pym, le créateur du fabuleux costume d’Ant-man qui permet, pour celui qui le porte, de se réduire à la taille d’une fourmi tout en conservant sa force d’être humain. Mais un rival de Pym a mis au point une technologie similaire et ses desseins sont loin d’être aussi louables que ceux du scientifique. Pym va dont compter sur Scott pour anéantir cette menace.
La vraie force du film est de positionner Ant-man dans la peau d’un homme ordinaire qui devient super-héros tout en conservant une indéniable humanité, loin de la suffisance patriotique de Captain America ou de la suprématie déifiée de Thor. Le résultat est un parfait mélange entre humour, action et émotion à toutes les échelles. Les incessants changements de taille sont sidérants et la 3D rend les scènes d’action encore plus spectaculaires, quasi-immersives. Le scénario est bien rythmé et n’hésite pas quelques clins d’œil amusants aux Avengers. Les seconds rôles sont également très savoureux : Evangeline Lilly mais également Michaël Douglas dans le rôle de Pym, ou encore Michael Peña dans le rôle du pote latino loser. Divertissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *