Archive mensuelles: février 2018

Escape Room, le jeu ne fait que commencer

Affiche Escape RoomUn film de Will Wernick
Date de sortie : 22 décembre 2017
Avec Evan Williams, Annabelle Stephenson, Elisabeth Hower
Durée : 1h34

Synopsis :

Christen et Tyler se rendent au restaurant où les attendent leurs meilleurs amis pour fêter l’anniversaire de Tyler. Au cours du repas, les cadeaux sont déballés et Christen explique qu’elle a réservé un jeu bien spécial à ses amis pour l’événement : un escape room. Objectif : réussir à s’échapper d’une pièce en résolvant des énigmes dans un temps imparti.

Arrivés sur place, les six amis découvrent les subtilités du jeu et avancent, seuls ou à plusieurs, dans leurs quêtes d’indices pour se libérer. Mais au bout de quelque temps, ils comprennent que quelque chose ne tourne pas rond. Et si tout ceci n’était pas qu’un jeu ?

Notre avis sur le film :

Sur le papier, le scénario peut emballer les adeptes du genre qui, il est vrai, aurait pu être séduits par le décor du jeu de groupe à la mode, l’Escape Game. Hélas, une intro qui dévoile l’ambition du film, suivie d’un interminable dîner d’anniversaire, font vraiment perdre le fil au spectateur qui s’ennuie ferme pendant plus d’une demi-heure. Un peu plus tard, les protagonistes sont enfermés et doivent, seul ou à plusieurs, trouver les indices qui leur permettront de sortir de leur pièce. Tout l’intérêt du film va donc se résumer aux 40 dernières minutes, interprétés par une troupe d’acteurs peu inspirée, dans un jeu de relations pas très crédible. Cerise sur le gâteau, Christen, la demoiselle ayant réservé la soirée, va se retrouver enfermée dans une cage à regarder mourir ses amis, dans une inexplicable et inutile nudité. Même la résolution de l’histoire ne parvient pas à relever la pauvreté du scénario. Heureusement, il reste quelques scènes parfois angoissantes et sanguinolentes, un sentiment d’urgence que l’on avait malgré tout pressenti. Pas une référence du genre, un thriller un peu gore à regarder si l’on a une heure et demie à perdre.

Blindspot, la mémoire en tatouages

Blindspot, l'afficheUne série créée par Martin Gero
Date de diffusion : depuis 2015
Avec Jaimie Alexander, Sullivan Stapleton, Rob Brown

Durée : 23 épisodes en saison 1, 22 épisodes en saison 2, saison 3 en cours

Synopsis :

Une jeune femme amnésique est retrouvée totalement nue en plein milieu de Times Square à New York, recouverte de tatouages mystérieux, fraîchement réalisés. Un agent du FBI, chargé de l’enquête, suit les indices dispersés sur son corps, qui révèlent bientôt une conspiration de grande ampleur…

Notre avis sur la série :

La première saison était plutôt pas mal, la seconde s’avère vraiment réussie. Le scénario emmène le spectateur dans une course-poursuite à base d’espionnage, d’enquêtes et de tatouages. En effet, une jeune femme amnésique est retrouvée en plein Times Square, le corps recouvert de tatouages dont l’un présente le nom d’un des patrons du FBI New-Yorkais Kurt Weller. Hormis quelques invraisemblances – notamment l’intégration rapide de Jane au FBI et la confiance aveugle de Weller à son égard -, le scénario est bien monté et aborde dans la saison 1 la résolution de certains tatouages permettant d’éviter meurtres et attentats divers. La saison 2 pousse l’investigation sur une menace de plus grande ampleur révélant ainsi le pourquoi de la présence de Jane et la raison de ses tatouages. Beaucoup d’action, de rebondissements, un scénario clairement bien pensé à l’avance et pas épisode par épisode, telle est la recette de Blindspot, portée par une Jaimie Alexander charismatique mais dont la noirceur originelle laisse très (trop ?) vite la place à un agent spécial aux actions et pensées conformistes. On s’attache très vite à tous les personnages mais on regrette presque que tous s’en sortent systématiquement sans – presque – une égratignure tandis que bon nombre de leurs collègues inconnus se font dessouder gaiement. La série est néanmoins vraiment prenante et, malgré la petite ouverture à la fin de la saison 2, on se demande quelle intrigue pourra être développée dans cette nouvelle saison. Les paris sont ouverts mais gageons qu’elle sera aussi réussie que la précédente. Affaire à suivre !