Archive mensuelles: novembre 2015

Ant-man, même les plus petits peuvent devenir de grands héros

Ant-man, l'afficheUn film de Peyton Reed
Date de sortie : 14 juillet 2015
Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Corey Stoll
Durée : 1h57

Synopsis :

Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace. Cette mission sera aussi l’occasion de montrer à sa fille qu’il peut être le héros qu’elle voit en lui…

Notre avis sur le film :

Autant le dire d’emblée, Ant-man est une véritable réussite, tant par son scénario, par la maîtrise des effets spéciaux que par la qualité de l’interprétation. Tout débute par une incursion intimiste dans la vie de Scott Lang, cambrioleur très doué tout juste sorti de prison. On le sent tiraillé entre son envie de s’en sortir pour jouer à nouveau son rôle de père, et par ses vieux démons permettant un peu d’argent facile. Il va finalement trouver la rédemption auprès du scientifique Hank Pym, le créateur du fabuleux costume d’Ant-man qui permet, pour celui qui le porte, de se réduire à la taille d’une fourmi tout en conservant sa force d’être humain. Mais un rival de Pym a mis au point une technologie similaire et ses desseins sont loin d’être aussi louables que ceux du scientifique. Pym va dont compter sur Scott pour anéantir cette menace.
La vraie force du film est de positionner Ant-man dans la peau d’un homme ordinaire qui devient super-héros tout en conservant une indéniable humanité, loin de la suffisance patriotique de Captain America ou de la suprématie déifiée de Thor. Le résultat est un parfait mélange entre humour, action et émotion à toutes les échelles. Les incessants changements de taille sont sidérants et la 3D rend les scènes d’action encore plus spectaculaires, quasi-immersives. Le scénario est bien rythmé et n’hésite pas quelques clins d’œil amusants aux Avengers. Les seconds rôles sont également très savoureux : Evangeline Lilly mais également Michaël Douglas dans le rôle de Pym, ou encore Michael Peña dans le rôle du pote latino loser. Divertissant !

Spectre, des femmes, des voitures, de l’action et… 007

Spectre 007Un film de Sam Mendes
Date de sortie : 11 novembre 2015
Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux
Durée : 2h30

Synopsis :

Un message cryptique surgi du passé entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la très belle veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant une redoutable organisation baptisée Spectre. Pendant ce temps, à Londres, Max Denbigh, le nouveau directeur du Centre pour la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l’existence même du MI6, dirigé par M. Bond persuade Moneypenny et Q de l’aider secrètement à localiser Madeleine Swann, la fille de son vieil ennemi, Mr White, qui pourrait détenir le moyen de détruire Spectre. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne… En s’approchant du cœur de Spectre, Bond va découvrir qu’il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu’il traque…

Notre avis sur le film :

Les ingrédients qui ont fait et font encore le succès de James Bond sont bien réunis dans ce nouvel opus : Spectre. Le film s’ouvre sur un plan-séquence ininterrompu de plusieurs minutes qui place Bond à Mexico, pendant la fête des Morts, dans une mission quasi-personnelle. Surveillé puis désavoué, il va malgré tout poursuivre cette mission de Rome à Londres, et même jusqu’à Tanger, pour tenter de découvrir qui se cache derrière l’organisation terroriste nommée Spectre. Un vieil ennemi semble-t-il, une connaissance surgie du passé… Comme toujours, James Bond est entouré de belles femmes (Monica Bellucci, Léa Seydoux), de voitures de sport (une DB10 remplie de gadgets) et termine toujours ses poursuites par un bon mot d’humour so british. En cela, on retrouve avec plaisir l’espion que l’on connaît et que l’on aime. Les prouesses des effets spéciaux rendent le film totalement crédible là où certains aspects du scénario pêchent un peu, à commencer par la relation entre Bond et la ravissante Madeleine Swann (Léa Seydoux) qui illumine véritablement l’écran. Malgré les 2h30 de film et quelques longueurs, la résolution en deux temps est très rapide, presque téléguidée. En résumé, pas le meilleur James Bond, juste une nouvelle aventure de 007 assez réussie, et probablement la dernière sous les traits de Daniel Craig.

Un incroyable talent, recherche reconnaissance désespérément

Un incroyable talentUn film de David Frankel
Date de sortie : 3 juillet 2015
Avec James Corden, Alexandra Roach, Julie Walters
Durée : 1h44

Synopsis :

Inspiré d’une histoire vraie, Un Incroyable Talent raconte le parcours de Paul, un timide vendeur de téléphones portables, qui espère depuis toujours se consacrer à sa passion : le chant lyrique. Avant de pouvoir réaliser son rêve, il va devoir quitter son Angleterre natale pour une célèbre école de chant à Venise. Ce voyage initiatique l’amènera à rencontrer l’amour, à affronter le regard des autres et surtout à avoir confiance en lui. Suffisamment pour s’inscrire à la nouvelle émission de télévision qui fait sensation, Britain’s got talent

Notre avis sur le film :

Tiré d’une histoire vraie, Un Incroyable talent retrace le parcours semé d’embûches de Paul Potts, le chanteur lyrique gagnant de l’émission Britain’s got talent en 2007. Paul, c’est le brave gars qui cumule les handicaps (un nom évocateur, un physique disgracieux, maladroit, malchanceux) mais qui persévère et surmonte tout, la maladie aussi bien que les préjugés. Tourné de manière linéaire, on rencontre Paul dans son enfance, déjà persécuté par ses camarades. La scène de la rencontre avec Julie-Ann est mémorable lorsque Paul commence par lui déclarer qu’il est content qu’elle soit une femme avant de lui offrir une lampe torche, au prétexte que les fleuristes étaient fermés. Malgré les brimades et les échecs, Paul va sans cesse de l’avant, se dirige vers son but : chanter pour le public mais aussi pour lui-même. L’échec devant Pavarotti, la maladie, rien ne l’arrêtera. Et Britain’s got talent sera la chance qu’il attendait… Outre la performance de James Corden dans le rôle de Paul, les seconds rôles sont également très savoureux. On suit donc avec amusement ce film sorti en e-cinéma, qui aborde un sujet émouvant (la réussite d’un homme en qui personne ne croyait) avec beaucoup d’humour. Déjanté !